Numéro Zéro en tournée d’été – du 22 au 25 juillet

C’est avec une grande joie que nous vous proposons un Numéro Zéro en tournée d’été, qui vous emmènera dans 4 villages de notre territoire, avec du cinéma, de la création radiophonique, des balades, des ateliers de pratiques artistiques pour tous les âges, des réalisatrices et réalisateurs invités, des rencontres, des moments partagés, enfin !

Jeudi 22 juillet, soirée d’ouverture au cinéma Le Bourguet à Forcalquier
Vendredi 23 juillet à Saint Michel l’Observatoire
Samedi 24 juillet à Limans
Dimanche 25 juillet à Montlaux

En attendant le programme détaillé, voici l’affiche de ce Numéro Zéro estival, avec une photographie de Marie Calmes. Bonne plongée !

Numéro Zéro est concocté par l’association La Miroiterie et le cinéma Le Bourguet
Pour tout renseignement, n’hésitez pas : 06 38 47 58 65

Résidence de création sonore et radiophonique – Numéro Zéro #4

C’est Iris Kaufmann qui a été choisie pour la résidence de création sonore et radiophonique 2021 ! Artiste et ethnologue, elle s’est spécialisée dans la reconfiguration des musiques traditionnelles et le patrimoine lié à l’agropastoralisme.

Iris Kaufmann

En janvier, elle s’installera pour quatre semaines à la maison Picazio, au rocher d’Ongles, pour travailler sur une création qui sera présentée au cours de Numéro Zéro en 2021. Vous aurez l’occasion de la rencontrer lors de son enquête sur l’art campanaire (qui se rapporte aux cloches, clochers et carillons).

« Il s’agit, à partir d’une enquête de terrain et d’une importante collecte de paysages sonores, de réaliser un documentaire ethnographique, historique et expérimental sur l’art campanaire et la culture sensible de la sonnerie dans le pays de Forcalquier-Lure. Prenant pour point de départ l’emblématique carillon de Forcalquier, un arpentage des communes environnantes permettra également de dresser un panorama campanaire tout en tentant de définir les fonctions occupées par ces corps sonores aujourd’hui. » Iris Kauffman

Si vous souhaitez entrer en contact avec elle, n’hésitez pas à nous solliciter. Et en attendant, vous pouvez écouter par exemple son Rossignolet des aubades confinées.

 

Appel à Résidence de Création Sonore & radiophonique – Numéro Zéro #4

Dans le cadre Numéro Zéro, l’association La Miroiterie et le cinéma Le Bourguet proposent une résidence de création sonore et radiophonique en janvier et février 2021.

La création, de forme et de durée libres, devra être composée à partir de prises de son réalisées pendant la résidence dans le pays de Forcalquier .
Cette création sera présentée en mars 2021 au cours de Numéro Zéro.

Pour télécharger l’appel à projet complet C’est ici

Date limite de dépôt du dossier le lundi 12 octobre 2020 par mail à contact@lamiroiterie.org.

Cabiria Chomel en résidence de création sonore et radiophonique à Numéro Zéro

Notre appel à projets pour une résidence de création sonore et radiophonique a été un franc succès : nous avons reçu 28 propositions, dont un bon nombre de grande qualité, et le choix a été difficile !

C’est finalement le projet de Cabiria Chomel qui a été sélectionné par l’équipe de Numéro Zéro.

Cabiria Chomel
En résidence du 3 au 28 février 2020

« Chercheuse de formation, diplômée d’un Master en histoire et sciences politiques à l’université de la Sorbonne, je me suis intéressée au cours de mes études et lors de mes premières expériences de terrain, à des thématiques sociales dont l’immigration et les luttes paysannes. J’ai vite compris que mon engagement se ferait via l’utilisation d’un medium permettant un type de narration sensible et complexe. En 2011 je pars vivre à Bruxelles où je fais la rencontre de l’ACSR (Atelier de Création Sonore et Radiophonique), la création radiophonique m’apparaît alors comme une évidence, permettant de concilier avantageusement ces différents pôles : engagement social, créativité et subjectivité. C’est au sein de l’Atelier que je me suis formée à la réalisation, à la prise de son et au montage. »

Vous pouvez découvrir son travail ici

 

Cabiria Chomel pendant le tournage « Des chemins de traverse ».

Cabiria résidera à la maison Picazio, au rocher d’Ongles, au cours du mois de février 2020.
Vous pourrez alors la rencontrer pour des enregistrements liés à la réalisation de son projet Derrière les collines.

« Lors de cette résidence à Forcalquier et ses alentours je souhaite partir d’une simple question « qui y a-t-il derrière les collines ? ». Question qui sera posée aux personnes rencontrées durant le temps de la résidence. Cette interrogation devient prétexte au déroulement d’une enquête laissant la place à la fiction et à l’imaginaire. Je considère les oralités et les prosodies comme vecteurs d’une narration en soi. Inspirée par la démarche du réalisateur et compositeur Dominique Petitgand, qui ouvre la voix à tout un pan de l’oralité par la sublimation de simples mots du quotidien, je désire expérimenter cette poétique d’une parole simple, incomplète, parcellaire. Comment quelques mots et une tessiture de voix habilement orchestrés deviennent poème. »